Délégationd’Aix-en-Provence

Crise sanitaire

Aimons notre prochain dans le respect du confinement

Dans ce contexte de confinement, chacun dispose d’un peu de temps pour réfléchir... méditer... Voici un texte préparé par le père Hervé, aumônier diocésain du Secours Catholique, qui peut vous apporter un chemin de liberté intérieure. Bonne lecture

publié en mars 2020

Nous devons appliquer durablement des mesures imposées par les circonstances. Nous avons eu du mal à les respecter ; alors les reproches et les mesures répressives sont arrivées (culpabilité, amendes, jusqu’à la peur de la prison...). Par défis, je vais violer le confinement de multiples manières ; par peur du gendarme, je vais me soumettre mais je vais très mal le vivre intérieurement (rancœur, colère, conflits, dépression, haine d’un bouc-émissaire ...). Ces deux attitudes sont mauvaises et auront de nombreuses conséquences néfastes pour moi et aussi pour la vie en société dans l’avenir. Dans les contraintes, il me faut trouver le chemin de la liberté intérieure qui, seul, me donnera d’être en paix avec les autres (la société) et avec moi-même. C’est cela vivre par amour ! Et cela nous est possible. "Jai peur d’être contaminé ... je suis (ou je ne suis pas) dans la « population à risque » ... les statistiques me laissent beaucoup d’espoir (90°/• de chance de ne pas être contaminé ou d’avoir une forme bénigne) ... Non, laissons là tous nos calculs ! « Aimons notre prochain comme nous-mêmes ! » Je vais choisir librement de vivre le confinement strict pour veiller à préserver du virus mon frère aîné, mon frère fragile, mon frère en précarité ; je vais chercher, être inventif et trouver de nouvelles manières de l’aider, de mieux le connaître et de partager confiant la joie et l’Espérance de vivre en paix et en alliance de charité avec lui.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne