Délégationd’Aix-en-Provence

À Aix, sur le terrain de l’Arbois

Sortir du bidonville

Le témoignage d’Aurore

Jean-Paul, Sèverine, Maïté, Anne, bénévoles du Secours Catholique d’Aix-en Provence, se rendent les mercredis, dans le bidonville du terrain de l’Arbois 1 et organisent pour les enfants, des activités ludiques et pédagogiques. Depuis 2017, pendant les vacances, dans un souhait de continuité, l’action « Sortir du bidonville », est organisée en partenariat avec les professionnels du conseil départemental de l’ADDAP 13 et le Secours Catholique. Des sorties de cette année, nous en parlons avec Aurore, jeune bénévole, lycéenne.

Sortir du bidonville

publié en septembre 2020

Cette année, en juillet, Aurore, bénévole du Secours Catholique, a organisé des sorties pour les enfants entre 6 et 14 ans. Ces temps d’échanges avec des adultes, avec d’autres enfants ont favorisé la pratique du français, et tout en leur permettant de profiter des structures de loisirs, ils ont perfectionné le respect des règles et du savoir-vivre, dans la joie et la découverte des lieux. Évidemment, préparation et logistique ont été nécessaires pour obtenir des accès gratuits, mobiliser des bénévoles, du Secours Catholique et de l’Entraide Protestante, et obtenir les autorisations de sorties... À la grande satisfaction de tous, à chaque sortie, les enfants ont toujours été prêts à l’heure à l’entrée du bidonville, souriants, enthousiastes, heureux des contacts avec les autres enfants et des relations quasi familiales avec les accompagnateurs. Aurore en parle. « Pendant le confinement, ma voisine Béatrice, chargeait dans son coffre des tonnes de boites de conserves. Intriguant, non ? C’est comme cela qu’a commencé l’aventure au bidonville de la gare TGV d’Aix. J’ai d’abord accompagné et aidé Béatrice lors de la distribution hebdomadaire de nourriture sur le terrain. Cette expérience, extrêmement enrichissante, m’a permis de découvrir le bénévolat en général, mais également la réalité des bidonvilles et des gens qui y vivent. Ainsi, j’ai fait la connaissance de nombreuses familles, toutes différentes, mais qui m’ont apporté bien plus qu’ils ne pourraient l’imaginer. Je les remercie du fond du coeur.

Après le déconfinement, j’ai pu participer avec Anne, Jean-Pierre, Séverine, à l’enseignement du français dispensé aux collégiens du terrain. Au fil des semaines, j’ai appris à connaître Léo, Tora, Nicusor. Ces adolescents qui ont entre 12 et 15 ans ont éclairé mes semaines. Je n’avais qu’une hâte : être mercredi pour les retrouver car même s’ils m’en ont un peu "fait voir de toutes les couleurs", je savais que derrière ces "têtes de mules", se cachaient des garçons drôles et adorables. Se sont ensuite ajoutés, Armando, Gimi, Rafaël et Rafaëla, lors des sorties de juillet, tout aussi attachants.

Merci à eux pour leur bonne humeur et leur sourire constant. Ces souvenirs resteront gravés dans ma mémoire à jamais.

Je souhaiterais remercier le Secours Catholique qui a rendu cette expérience incroyable possible, et tout particulièrement, Anne et Béatrice qui ont partagé de leur temps précieux avec moi et de leur désir d’aider les autres".

Imprimer cette page

Faites un don en ligne